Chirurgie de  la presbytie, quelle méthode choisir ?

Deux grands principes optiques de compensation chirurgicale de la presbytie sont actuellement largement utilisés en pratique courante:

La « monovision » ou « bascule »

C’est une méthode très efficace et sûre, utilisée avec succès depuis 1975.

Principe : Un œil (œil dominant ou fixateur ou directeur) est corrigé pour la vision de loin, l’autre (œil dominé) est corrigé pour laisser ou induire une myopie résiduelle de -2.25 à -1.00 Dioptries, permettant la vision de près à 33 cm ou 70 cm sans lunettes. Les deux yeux fonctionnent rapidement ensemble de façon naturelle.

Toutes les techniques chirurgicales de correction de la vue peuvent être utilisées pour la monovision : PKR au laser excimer, Lasik, Smile, Implants phakes, chirurgie de la cataracte…

Nous recommandons particulièrement la monovision

  • aux myopes de plus de 40 ans
  • aux patients qui présentent une contre-indication à la chirurgie par PresbyLasik ou par implants multifocaux (maladie rétinienne, glaucome, astigmatisme irrégulier)

La multifocalité

C’est la méthode de référence, qui tend à remplacer la monovision, depuis 10 ans.

Principe : La multifocalité partage la lumière qui entre par la pupille entre un foyer pour la vision de près et un foyer pour la vision de loin. Selon les techniques, comme pour les verres de lunettes, ce partage de la lumière est soit obtenu de façon stricte (bifocalité), soit de façon transitionnelle (multifocalité vraie, permettant également une vision intermédiaire utile).

La multifocalité est mise en œuvre sous 2 formes:

1) La chirurgie cornéenne multifocale :

Le PresbyLasik multifocal au laser excimer est depuis 1998 la méthode de référence avant 60 ans en l’absence de cataracte débutante

Le remodelage au laser crée un bombement localisé qui augmente la puissance optique de la cornée centrale pour favoriser la vision de près en laissant la cornée périphérique pour la vision de loin.

Le resbyLasik corrige simultanément l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie.
La technique comporte la préparation d’un volet cornéen superficiel au laser femtoseconde, suivi d’un traitement au laser excimer selon un profil spécifique. Les deux yeux sont souvent traités différemment (œil dominant plus favorisé de loin et œil non dominant plus favorisé de près).

Nous recommandons particulièrement cette méthode aux hypermétropes de 50 à 60 ans.

D’autres méthodes comme l’IntraCor, la PKR (photoablation de surface, Lasek, EPilasik), la CK (Kératoplastie conductive), et les Inlays intracornéens sont également possibles selon les cas, ou en cours d’évaluation, mais sont à présents moins employés en France.

2) La chirurgie cristallinienne avec implants multifocaux

Les implants multifocaux sont des cristallins artificiels utilisés pour remplacer le cristallin lors de la chirurgie de la cataracte. Ils connaissent un immense succès depuis quelques années (6 à 70% des cas de chirurgie de la cataracte selon les chirurgiens). Ils peuvent également être employés chez les patients de plus de 50 ans en l’absence de cataracte visuellement gênante (Prelex ou Presbyopic Lens Exchange.

Nous recommandons particulièrement cette méthode à partir de 60 ans.