Chirurgie de la myopie au laser[horizontal_line style= »8″ margin_top= »0″ margin_bottom= »0″]

chirurgie de la myopie au laserLa chirurgie de la myopie au laser (kératochirurgies réfractives) consiste à modifier la forme de la surface de l’oeil (cornée oculaire) pour en modifier la puissance optique.

Ce concept ancien (plus de 60 ans) a été appliqué au moyen de différentes méthodes perfectionnées successivement (incisions radiaires à a la lame diamant, découpe lamellaire au moyens de micro-rabots chirurgicaux, façonnage après congélation, greffe de lentilles de cornée humaine, remodelage au laser excimer ultraviolet puis finalement remodelage au laser femtoseconde).

La Chirurgie de la myopie par traitement au laser excimer, devenu la référence pour la majorité des cas, est pratiqué depuis 1990. Les premiers yeux humains ont été opérés au LSU Eye Center (New Orleans, USA) dans le cadre de l’homologation américaine (FDA). Le Dr Assouline a travaillé dans ce centre de 1990 à 1991. Le laser excimer a été homologué en France en 1992 (rapport de l’AFSSAPS, commission d’experts : Colin, Saragoussi, Assouline et al.).

Le remodelage de la cornée, calculé par ordinateur en fonction du bilan préopératoire, dépend du défaut visuel à corriger :

Chirurgie de la Myopie : Un total de 50 à 140 microns (soit 10 à 25 % de l’épaisseur cornéenne) doit en général être enlevé au centre de la cornée sur un diamètre de 5 à 7 mm pour corriger les myopies de 1 à 12 dioptries. Après l’intervention, le centre de la cornée est donc devenu plus plat.
Chirurgie de l’ypermétropie et presbytie : Un total de 30 à 100 microns (soit 5 à 17% de l’épaisseur cornéenne) doit être enlevé en périphérie de la cornée sur un anneau de 5-6 mm de diamètre interne et de 8-9 mm de diamètre externe pour corriger l’hypermétropie.   Après l’intervention, le centre de la cornée est donc devenu plus bombé. Dans le cas de la presbytie, on accentue la correction pour favoriser la vision de près d’un côté (monovision ou «bascule ») ou seulement au centre de la cornée (profil « multifocal »)
Chirurgie de l’Astigmatisme : Le profil de l’ablation du tissu au laser, plus complexe, est déterminé par l’ordinateur pour chaque cas.

L’intervention est pratiquée sous anesthésie « topique » (simple instillation de gouttes anesthésiques). Aucune injection n’est nécessaire. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Il n’est pas souhaitable de prendre un calmant en comprimé.

A ce jour, on estime qu’environ 50 millions de personnes ont bénéficié de ces techniques chirurgicales dans le monde. L’efficacité et l’innocuité relatives de cette procédure et des lasers commercialisés pour sa réalisation, ont été reconnues par des études conduites dans différents pays, dont la France.

Il existe aujourd’hui 3 méthodes principales de chirurgie de la myopie au laser 

  • la PKR (Photokeratectomie réfractive de surface ou PRK en anglais)
  • le Lasik (Kératomileusis in situ au laser excimer)
  • le Smile ReLEx (Ablation lenticulaire intrastromale au laser femtoseconde)

La Clinique de la Vision est équipée des lasers de dernière génération

  • 2 lasers femtoseconde Intralase FS5
  • 1 laser femtoseconde Victus Technovision
  • 1 laser femtoseconde Visumax Zeiss
  • 1 laser excimer Bausch & Lomb TechnoVision Z100
  • 1 laser excimer Bausch & Lomb Technovision Ténéo
  • 1 laser excimer Zeiss Meditec Mel80
  • 1 laser excimer VisX S4
  • 1 système de crosslinking Avedro

Ce plateau technique, le plus complet d’Europe, permet aux 101 chirurgiens de la Clinique de la Vision de mettre en œuvre les techniques les plus performantes et les plus adaptées à chaque cas dans des conditions d’efficacité et de sécurité optimale.

Il existe pour chaque laser excimer plusieurs profils de traitements pour la PKR ou le Lasik selon les cas.

  • Les traitements au laser excimer non spécifiques « optimisés » pour favoriser la vision nocturne ou en cas de grand pupille. Ces traitements réduisent l’aberration sphérique (différence de correction entre le centre et la périphérie de la cornée) en cas de correction importante. Ces traitements sont très adaptés aux cornées régulières et aux fortes corrections (forte myopie forte hypermétropie)

Exemple : B&L-TV Z100 ou Ténéo asphérique avec économie de tissu, Wavelight Wavefront optimized…

  • Les traitements « sur mesure » au laser excimer guidé par l’aberrométrie du front d’onde, pilotés par « l’empreinte optique » informatisée de l’œil et la reconnaissance irienne, réalisent un traitement individualisé ajustés aux mouvements de l’œil (cyclotorsion) en cas de cornée irrégulière ou d’astigmatisme régulier significatif

Exemple : B&L-TV Z100 ou Ténéo asphérique Zyoptix asphérique personalisé

  • Les traitements « sur mesure » au laser excimer guidé par la topographie cornéenne, pilotés par la forme de la cornée, en cas d’astigmatisme irrégulier ou de kératocône

Exemple : Wavelight Topolink

  • Les traitements asphériques multifocaux de la presbytie, intègrent une correction de loin en périphérie et une correction de près au centre, et sont surtout destinés aux hypermétropes de plus de 50 ans.

Exemple : PresbyLasik B&L-TV Supracor, Wavelight F-Cat Q factor, Presbycor, Isovision, Zeiss-Meditec Laser Blended Vision

La découpe du volet cornéen de Lasik se fait généralement avec le laser Intralase FS5 (FemtoLasik ou IntraLasik)

L’association FemtoLasik + traitement guidé par l’aberrométrie et la reconnaissance irienne a été baptisée UltraLasik (© Michael Assouline 2004)

La découpe du lenticule intrastromal du Smile Relex se fait exclusivement avec le laser Visumax Zeiss. Il s’agit d’une méthode « tout femtoseconde » sans laser excimer. 

Le choix de la méthode est dicté par l’importance de la correction, par l’épaisseur et la forme de la cornée et par l’appréciation du rapport « bénéfice / risque / confort / prix » spécifique de chaque technique pour chaque cas individuel.