Le déroulement de la consultation ophtalmologique

Préparer sa consultation ophtalmologique pour gagner du temps…

    • Le-déroulement-de-la-consultation-ophtalmologiquenoter l’adresse, le jour et l’heure de la consultation
    • s’informer des moyens d’accès (métro, bus, RER, parking)
    • prévoir un temps suffisant pour la consultation afin de tenir compte d’éventuels retards, de la réalisation d’examens complémentaires sur place, ou de la dilatation de la pupille gênant la conduite automobile pour le retour.
    • éviter le maquillage
    • si possible, arrêter les lentilles souples (3 jours avant) et rigides (8 jours avant) et les apporter dans votre boitier personnel avec les produits nécessaires
    • apporter les lunettes portées habituellement
    • préparer un dossier regroupant les documents utiles par ordre chronologique
      • nom et coordonnées des médecins et ophtalmologistes traitants
      • prescriptions de lunettes, de lentilles, de traitements oculaires,
      • compte rendus d’examens ou de chirurgie de l’œil
      • carte sesam vitale (facultatif)
      • nom de l’assurance complémentaire, numéro et type du contrat (facultatif)

L’accueil au secrétariat

secrétaire ophtalmologieL’hôtesse d’accueil ou la secrétaire saisit ou vérifie les données personnelles du patient à l’arrivée (identité, adresse, téléphone portable, adresse email, nom du médecin traitant, nom du médecin ou de la personne référente) . Ces données confidentielles sont nécessaires pour prévenir rapidement les patients en cas d’éventuelles modifications de RDV ultérieures, ou pour les contacter en cas d’urgence.
Ces données personnelles sont légalement protégées sous la responsabilité du praticien comme l’ensemble des données du dossier médical. Elle ne peuvent en aucun cas être transmises à des tiers extérieurs à l’équipe soignante du centre Iéna Vision. L’hotesse d’accueil oriente le patient vers la salle d’attente de l’orthoptiste ou du praticien concerné.

Les secrétaires sont disponibles pour donner, à la demande, tout type d’information (nom et qualification des praticiens, délais de consultation et de chirurgie, brochures d’information, tarifs..) et assister les patients (mobilité réduite, besoins particuliers).

Lorsque des examens complémentaires sont prévus, dont le coût excède 80 euros, la secrétaire remet au patient un devis détaillé des frais, comportant le tarif remboursé par la caisse d’assurance maladie et la part des honoraires restant à la charge du patient (éventuellement prise en charge par l’assurance complémentaire).

L’examen par l’orthoptiste

Le plus souvent, l’assistant de l’ophtalmologiste, orthoptiste diplômé d’êtat, procède aux mesures nécessaires avant la consultation médicale :

  • Ophtalmologie consultation Parisanalyse optique des lunettes portées (frontofocométrie = puissance optique des verres)
  • mesure de la réfraction (réfractométrie = puissance optique de l’œil)
  • mesure de la forme de la cornée (kératométrie = courbure de la cornée)
  • mesure de l’acuité visuelle de loin et de près avec et/ou sans correction
  • mesure de la pression intraoculaire (tonométrie par jet d’air sans contact)
  • vérification de l’équilibre oculo-moteur (dépistage de l’insuffisance de convergence, du strabisme..)
  • examens complémentaires éventuels (épaisseur de la cornée, topographie de la cornée, micrsocopie spéculaire, rétinographie couleur)

L’orthoptiste note le motif de la consultation, les antécédents personnels récents éventuels, les antécédent familiaux significatifs et les demandes spécifiques du patient. L’orthoptiste décide également, selon le souhait du patient ou les instructions du médecin, d’instiller les gouttes de collyres pour dilater la pupille, afin de permettre l’examen du fond d’œil (nécessaire une fois par an à partir de l’âge de 30 ans, et tout particulièrement chez les myopes, les diabétiques, les opérés de la cataracte et les personnes âgées).

La dilatation de la pupille est contre-indiquée chez les sujet porteurs d’une forte hypermétropie ou d’une cataracte responsable d’un « angle-irido-cornéen étroit » en raison du risque de glaucome aigu. L’orthoptiste peut remettre au patient une brochure d’information spécifique (par exemple « chirurgie de la cataracte » ou « chirurgie de la presbytie ») selon la demande formulée par le patient.

L’examen par l’ophtalmologiste

Quel-implantchoisir-chirurgie-de-la-cataracteLe médecin opthalmologiste s’informe du motif de la consultation, des antécédents médicaux ou oculaire personnels et familiaux, de l’état de santé général actuel et des besoins visuels professionnels ou non professionnels du patient.

L’ophtalmologiste vérifie si nécessaires les mesures effectuées, et peut les commenter pour le patient si besoin. Il prescrit en fonction de ces mesures, les corrections par lunettes ou par lentilles de contact. Il informe le patient des posibilités de correction chirurgicale de ses défauts visuels.

Le praticien effectue ensuite l’examen du segment antérieur de l’œil (paupières, conjonctive, film lacrymal, cornée, iris, cristallin) au biomicroscope (lampe à fente) puis l’examen du fond d’œil sans contact (rétinoscopie indirecte). Pendant ces examens, il est important de stabiliser la tête en gardant le front et le menton appuyés contre le cadre prévu, et en maintenant la bouche fermée.

L’ophtalmologiste informe le patient de ses constatations, et donne les explications nécessaires à la bonne compréhension de la maladie, des traitements ou des interventions proposées. Il dessine si besoin un schéma explicatif simple pour clarifier son propos et peut utiliser si nécessaire un modèle réduit de l’œil ou les moyens audio-visuels du Centre Iéna Vision disponibles sur le site du Centre (www.ienavision.fr) Il prescrit les traitements et recommandations éventuels. Il préconise des examens compléementaires éventuels, dont il explique la nature, l’objet, les risques et les bénéfices attendus pour la santé oculaire du patient, et les coûts. Il rédige un compte-rendu de la consultation qu’il remet au patient, avec un double à l’intention du ou des médecins traitants habituels.