Le champ visuel informatisé

Qu’est ce que le champ visuel ?

champ visuel OctopusLe champ visuel est la zone de l’espace perçue par le regard, alors que l’œil reste immobile.
C’est ce que le regard perçoit tout autour de ce que l’on fixe avec attention. L’étude du champ visuel intègre la recherche des limites périphériques de celui-ci et les seuils de sensibilité des différents points de la rétine à la lumière.

A quoi sert l’examen du champ visuel ?

L’image rétinienne est transmise au cerveau par les voies visuelles, comme pour un câble reliant une caméra à un ordinateur.

Le champ visuel analyse l’intégrité ou les atteintes éventuelles des voies optiques, et en particulier du nerf optique, dans de nombreuses maladies ophtalmologiques ou neurologiques.

Le champ visuel permet le dépistage, le diagnostic et le suivi du glaucome, des maladies de la rétine (toxicité de certains traitements comme les antipaludéens de synthèses prescrits en rhumatologie ou les antituberculeux), des maladies du nerf optique, ou des voies visuelles intracrâniennes (lésion, accident vasculaire ou tumeurs du chiasma optique, des bandelettes optiques et du cortex visuel occipital).

L’examen doit être répété 1 ou 2 fois par an, ou parfois plus souvent selon la sévérité de la maladie et son évolutivité.

Comment se déroule l’examen ?

On étudie le champ visuel de chaque œil séparément, l’un après l’autre.

Le patient n’a besoin d’aucune préparation par un collyre. Au contraire le champ visuel peut être faussé par les collyres qui dilatent ou rétrécissent la pupille.

Le patient est assis devant une coupole éclairée.

La correction de sa vue de près est positionnée par un porte verre devant son œil. Une lentille de contact peut être également utilisée pour la correction de près si le sujet la porte habituellement ou dans certains cas (absence de cristallin). L’ordinateur de l’appareil projette des taches lumineuses d’intensité et de taille variables à différents endroits de la coupole pendant 5 à 15 minutes de façon répétée. Le sujet examiné répond au moyen d’un bouton s’il perçoit la lumière. Des tests faux positif (bruit de moteur sans lumière) et faux négatif (projection d’une lumière de taille, d’intensité et de position déjà perçue) permettent à la machine de vérifier la qualité des réponses. L’assistant orthoptiste surveille au moyen d’une caméra la position de l’œil et rappelle au patient si nécessaire de bien fixer la cible centrale (il ne faut pas regarder sur les côtés !).

Le patient peut appuyer sur un bouton pour interrompre l’examen et se reposer à tout moment.

A la fin de l’examen, l’ordinateur calcule la carte de sensibilité de la rétine qui traduit l’intégrité ou l’atteinte des fibres du nerf optique ou des voies visuelles intracrâniennes.

Si le patient a déjà fait des examens sur la même machine, l’ordinateur calcule les changements avec une grand précision.

L’innovation technologique pour améliorer la performance du diagnostic !

Le centre Iena Vision utilise l’Octopus 900 Interzeag (Suisse) qui constitue le tout dernier développement des périmètres haut de gamme « tout en un » : Goldmann cinétique, Neuroopthalmologe, SWAP, Flicker, etc..

L’Octopus 900 est le seul périmètre à projection du champ complet de 90° associé à la gamme de programmes d’examens et de stratégies d’évaluation la plus sophistiquée.