SMILE
Relex au laser femtoseconde Visumax

Le Smile (pour Small Incision Lenticle Extraction) Relex au laser femtoseconde Visumax Zeiss Meditec est une récente évolution du Lasik. Ce laser permet de façonner un lenticule à l’intérieur de la cornée sans faire de volet comme en Lasik. Le lenticule réfractif intrastromal est ôté manuellement par le chirurgien au travers d’une micro-incision périphérique (3 mm) de la poche stromale. L’ablation du lenticule qui rend la cornée centrale plus plate, remplace ainsi l’ablation classique au laser excimer réalisée à ciel ouvert dans le Lasik. Le Smile préserve ainsi l’intégrité architecturale de la surface de la cornée, sans découpe ni soulèvement d’un volet. Environ 1 million de cas ont été pratiqués depuis 7 ans.

smile

DÉROULEMENT

1. Après anesthésie de surface par un collyre, le Laser Visumax femtoseconde Zeiss façonne un lenticule dansl’épaisseur de la cornée sans entamer sa surface, puis crée une incision de la surface de 2 mm environ en périphérie de la cornée
2. Le lenticule est séparé de la cornée puis extrait à l’aide d’une petite pince par le chirurgien
3. L’interface est soigneusement rincée. La cicatrisation de l’incision prend quelques heures.

INDICATIONS

Les indications du Smile sont actuellement discutées. Les corrections possibles (exclusivement pour la myopie) vont de -1.50 D à -6.0 D si l’épaisseur et la topographie de la cornée sont normales (supérieure à 500 microns). Le Smile n’est pas actuellement préféré en cas d’astigmatisme.

AVANTAGES

  • Préservation de l’intégrité de la cornée : Le Smile permet une meilleure préservation des nerfs cornéens superficiels que le Lasik et réduit ainsi les risques de sécheresse de l’œil (fréquent en Lasik les 6 premiers mois). Le Smile permet aussi une meilleure préservation théorique de la résistance mécanique de la cornée mais ne garantit pas l’absence de risque de déformation évolutive de la cornée en cas de fragilité latente. Une PKR est toujours préférable en cas de doute.
  • Confort : L’opération et les suites postopératoires sont plus confortables et plus rapides que pour la PKR mais comparables à celles du Lasik. La méthode évite les ecchymoses conjonctivales bénignes, fréquentes en Lasik.

INCONVÉNIENTS

  • Prédictibilité : La précision de la découpe intrastromale du lenticule est légèrement inférieure à celle du Lasik et de la PKR (4 um au lieu de 0.25 um). Les résultats de Smile dans la myopie paraissent aujourd’hui un peu moins prédictibles que ceux de la PKR ou du Lasik pour la pyopie. Le Smile ne corrige pas l’hypermétropie.
  • Technicité : le Smile est un geste chirurgical plus complexe que pour la PKR ou le Lasik nécessitant un chirurgien expérimenté. Des aléas techniques sont possibles, indépendamment de l’opérateur et peuvent nécessiter un report de l’intervention ou un changement de méthode.
  • Retouches plus difficiles : en cas d’imprécision résiduelle du traitement, une retouche par Laser excimer de surface (PKR avec mitomycine) ou par Lasik (découpe d’un volet en avant de la poche stromale au moyen du logiciel Circle Visumax) est possible, et peut être réalisée 1 à 6 mois après l’intervention initiale.
  • Imprécision relative du traitement de l’astigmatisme : le traitement de l’astigmatisme associé est légèrement moins fiable que celui du Lasik pour la correction des cylindres de plus de 1.5 D
  • Coût : le coût d’utilisation du laser femtoseconde est le même que celui du Lasik (plus élevé que celui de la PKR).
smile

Le Dr Michael Assouline chirurgien ophtalmologiste répond aux questions sur le forum de discussion