The mysterious rainbow glare: a new insight…

Article du Docteur Michaël Assouline dans Supplément à Réalités Ophtalmologiques n° 251 • Avril 2018

The mysterious rainbow glare: a new insight…

Parmi les effets indésirables optiques visuellement significatifs de la correction chirurgicale de la myo- pie par LASIK (sensibilité transitoire à la lumière, effet

mésopiques de aberrations optiques d’ordre supérieur tels que l’aberration sphérique ou la coma, perte de contraste liée à la cicatrisation de l’interface ou à la dégradation des modulations de fonction de transfert cornéennes) figure une complication rare et relativement mystérieuse rapportée initialement en 2008 par notre ami Ron Krueger (Cleveland Eye Clinic, Ohio, Etats- Unis) [1] : le rainbow glare ou “dysphotopsie en arc-en-ciel”.

Les patients atteints perçoivent de façon assez spécifique et précoce après la chirurgie, des franges colorées (entre 4 et 12, le plus souvent 6) irradiant de façon symétrique à par- tir du centre de façon radiaire autour des sources lumineuses sur fond sombre et comportant les différentes couleurs du spectre coloré, allant des couleurs froides (violet-bleu-ou lon- gueurs d’onde courtes au centre) vers les couleurs chaudes (jaune-rouge ou longueurs d’onde longues en périphérie). Ces franges colorées sont associées à une double image cen- trale atténuée (diplopie monoculaire “fantôme”) et éventuel- lement à une polyplopie (images secondaires latérales). Ces effets visuels indésirables peuvent être perçus comme suffi- samment handicapant pour empêcher la conduite automobile et les activités visuelles quotidiennes.

Consulter l’article complet

Laisser un commentaire

Votre nom et votre adresse email ne seront pas publiés. champ Obligatoire *

Search

+